info@danslenclave.ca
LHJMQ

Début de tournoi difficile pour les Américains

244Views

Hier soir, c’était le lancement du Championnat mondial junior. Les Américains ont croisé le fer avec les Russes. Si on a vu de l’engagement du côté des Russes, ce fut moins évident chez les Américains.

Pas le duel de gardiens qu’on s’attendait

Pour ce match, on s’attendait tous à un duel de gardiens enlevant alors que les 2 meilleurs gardiens du tournoi Jaroslav Askarov et Spencer Knight s’affrontaient. Du côté de Askarov, son calme l’a sauvé, car trop souvent on le voit se battre avec la rondelle, mais il finit toujours par l’immobiliser. Bien qu’il ait accordé 2 buts, il a su faire les arrêts clés pour gagner le match. Pour sa part, Spencer Knight aimerait bien effacer ce match de sa mémoire. Malheureusement, la majorité du blâme de la défaite lui revient. On le sentait très nerveux et il était trop précipité dans ses gestes. Les 4 buts qu’il a accordés auraient dû être bloqués. Reste à voir s’il sera en mesure de rebondir suite à cette contre-performance ou si ce match va hanter son tournoi.

Les Russes se montrent agressifs

L’échec-avant des Russes a complètement sorti les défenseurs des États-Unis du match. Beaucoup de revirements et des défenseurs qui manquent de confiance ont craqué sous la pression constante des Russes. Rodion Amirov et Vasili Podkolzin ont mené la charge pendant la rencontre.

Le 2e trio des Américains fait des flammèches

Sans être mauvais, le 1er trio des États-unis n’a pas été flamboyant. On est en mesure de s’attendre plus de la part de Turcotte, Zegras et Khaliev. Le 2e trio, celui de Cole Caufield était le plus dominant chez les Américains. Cole Caufield a fait sourire les partisans du CH, car il a été le meilleur attaquant de son camp. Il a bien fait circuler la rondelle et il a créé sa part d’occasion de marquer, récolant une mention d’assistance au passage.

Une veine remontée

En fin de match, John Farinacci et Trevor Zegras ont marqué et l’espoir renaissait au banc des Américains, mais la Russie est venue freiner cet élan en marquant dans un filet désert. 

RussieÉtats-Unis
Vasili PonomarevCam York
Zakhar BardanovJohn Farinacci
Vasili PonomarevTrevor Zegras
 Ilya Safonov 
Yegor Chinakhov

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.