info@danslenclave.ca
Latest NewsLNH

Eugene Melnyk admet avoir menti aux médias

489Views

Depuis la défaite des Sénators contre les Penguins en 2017 lors de la finale d’association, on peut dire qu’Eugene Melnyk ne laisse personne indifférent.

Alors qu’il possédait une équipe talentueuse qui n’était qu’à un seul but de participer à la finale de la coupe Stanley, il décida de se départir de tous ses bons joueurs.

Karlsson, Stone et Duchene sont très certainement les plus importants, plusieurs critiques provenant des 4 coins de la Ligue se demandaient quelle mouche avait piqué Eugene.

Des les entrevues qu’ils donnaient aux médias, il mentionnait qu’il n’avait pas l’intention d’échanger ses piliers, qu’il espérait les garder à Ottawa. Bien entendu, plusieurs directeurs généraux chantent la même chanson pour finir par procéder à un échange, tout ça dans l’intention de faire monter les enchères. À Montréal, on peut penser à P.K Subban (désolé pour ceux qui ne s’en sont pas encore remis ), alors que Bergevin mentionnait qu’il n’avait pas l’intention de l’échanger avant de l’envoyer à Nashville.

Un jeu de négotiation

Il n’y a aucun problème avec le fait de ne pas révéler son jeu aux médias. Cependant, quand il déclare publiquement avoir menti aux médias et aux partisans, c’est autre chose. C’est exactement ce que Melnyk a fait dans une entrevue publiée dans le journal Ottawa Sun.

« Parfois, vous ne pouvez tout simplement pas raconter l’histoire vraie. Vous ne pouvez pas dire aux gens: « Hé, je suis sur le point de déplacer mes six meilleurs gars, a ajouté Melnyk. « Vous savez ce qui se passe: vous ne serez pas en mesure de faire des affaires. Nous avons reçu des appels entrants qui avaient lu une histoire que nous reconstruisions et ils se demandaient si Duchene était peut-être disponible.

Eugene Melnyk lors de son entretien

Il a entre autres parlé à quel point il se devait d’être délicat dans son approche. Plusieurs mouvements devaient être faits pendant la saison, au moment où les joueurs concernés jouaient encore.

« Nous avons été en mesure de retirer cela très délicatement. Nous avons dû être très prudents dans la façon dont nous l’avons fait parce que nous jouions encore. Vous avez ces gars que vous essayez de déplacer, et ils savent que vous essayez de les déplacer, et il se passe tellement de choses que vous avez dû équilibrer entre dire à vos fans, « C’est ce que je fais », et effectivement l’exécuter et de prendre toute la chaleur que nous avons obtenu des fans et les médias sportifs.

On peut comprendre les intentions de Melnyk de ne pas révéler ses plans aux partisans. Imaginez à Montréal. Bergevin a dû employer le mot ‘’reset’’ pour ne pas se faire lancer trop de pierres. Or, je ne crois pas que Bergevin ou Geoff Molson dans ce cas, irait dévoiler tous les plans qu’avait en tête la direction comme Melnyk vient de faire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.